• Region 2
  • Region 1
  • Region 3
  • Region 4
photo
idf_1
idf_3
idf_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Schéma régional de coopération intercommunale : une folie des grandeurs ?

  Jeudi, 16 Octobre 2014 16:50
Actualité / Région Ile-de-France

Aujourd'hui, les élus locaux et les citoyens peuvent légitimement s'inquiéter du projet de schéma régional de coopération intercommunale qui est actuellement présenté par le Préfet de Région et soumis à l'avis des collectivités territoriales franciliennes.

Pour rappel, le législateur, en créant la « Métropole du Grand Paris » (MGP) de 6 millions d'habitants, a voulu obliger les communes de la grande couronne à se regrouper en intercommunalité d'au moins 200.000 habitants. Alors, si l'intention de les regrouper en vue de renforcer la multipolarité économique de la Région Ile-de-France est louable, de nombreuses questions restent toujours sans réponse. Y-aura-t-il un socle commun de compétences ? Quid de la dette des intercommunalités ? Va-t-on inéluctablement vers une hausse des impôts ? Mais, la question fondamentale reste celle de la gouvernance car de véritables mastodontes sont proposés aux citoyens de la grande couronne. Comment gérer la proximité dans des ensembles allant notamment de 400.000 (exemple de la CA2RS) à 800.000 habitants (exemple de Saclay, Saint-Quentin, Versailles, à cheval sur l'Essonne).

Par ailleurs, la souveraineté des communes sera inéluctablement écornée par la mise en œuvre de ces mammouths intercommunaux franciliens. A travers eux, et pour relever les défis de l'emploi et de la croissance, l'Etat à décidé de reprendre la main.

Alors, faisons en sorte que le Grand Paris et la réorganisation territoriale de la grande couronne soient réussis. Car, pour 70% des Franciliens, le Grand Paris est plutôt une chance pour l'Île-de-France. C'est ce qui ressort d'un sondage ViaVoice réalisé pour le Conseil Régional début septembre, Parmi les Franciliens, 76% y voient un projet d'amélioration des transports en commun et de création d'un super-métro, 41% un projet de développement économique et de l'emploi, 10% un projet pour construire plus de logements et 11% un projet pour améliorer la solidarité entre les territoires. Sur ce sujet, 58% des sondés considèrent que la solidarité financière entre les territoires en Île-de-France est insuffisante.

Les attentes des élus locaux et des citoyens sont grandes. Face aux nombreuses demandes d'éclaircissements, le Préfet de Région devra faire preuve de compréhension et de réactivité car le calendrier est serré. Tout doit être en fonctionnement au 1er janvier 2016 au plus tard.


 
Plus d'info