• Region 2
  • Region 1
  • Region 3
  • Region 4
photo
idf_1
idf_3
idf_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Pass Navigo : Un premier pas vers le tarif unique demandé par les Verts !

  Vendredi, 10 Décembre 2010 00:00
Revue de presse / Région Ile-de-France

premiere_heure_idfLe STIF a décidé mercredi la suppression de la zone 6 du Pass Navigo à partir du 1 er juillet 2011 , en la fusionnant avec la zone 5. Plus de 130.000 personnes sont concernées par cette suppression de la zone 6 qui verront ainsi baisser le prix de leur forfait jusqu’à près de 14 € par mois. Le STIF a évalué son coût â 20 M€ en année pleine (10 millions en 2011).

« C'est un pas de plus vers le Pass Navigo à tarif unique que le rassemblement Europe-Ecologie Les Verts a obtenu pendant la campagne des dernières élections régionales. Une tarification plus juste qui permettra de renforcer le sentiment d'appartenance à une même région, et de renforcer la solidarité entre les territoires et leurs habitants» a réagit Jean Vincent Placé, en indiquant que la zone 6 qui couvre 70% du territoire francilien, est actuellement la zone qui a le plus besoin de transports. « Or c'est aujourd’hui dans cette zone que se trouvent les usagers qui paient le plus cher pour le service le moins développé. »

En marge de cette décision, le groupe PRG-MUP a annoncé qu'il défendra, lors du débat budgétaire de la semaine prochaine, un amendement proposant de dézoner le Pass Navigo les dimanches et les jours fériés sachant que le dézonage le week-end n'existe aujourd'hui que pour les jeunes, titulaires d'une carte Imagine’R.

« Une avancée jugée majeure pour les Francilien, car elle présente de multiples avantages. Elle permettrait de renforcer la mobilité des franciliens, de dynamiser, l’activité touristique et donc l'emploi sur le territoire régional et cela sans augmenter les tarifs.  Bon nombre de Franciliens pourraient ainsi plus facilement se rendre en famille, ou sortir le dimanche,  jour où les transports en commun sont aujourd'hui sous utilisés » avance Eddie AIT, son président, qui précise que les élus PRG-MUP continuent de s'opposer à la tarification unique régionale voulue par Jean-Vincent Placé, vice-président.

« Nous sommes peut-être le seul groupe de l'hémicycle hostile à la tarification unique. Selon nous la priorité des Franciliens n’est pas de payer le même prix sur tout le territoire leur priorité c'est l'offre : le bon fonctionnement des transports, et l'amélioration de la desserte. Compte tenu des contraintes financières actuelles nous estimons que le système le plus efficace et le plus juste, est celui liant le coût pour l'usager au coût du service. Autrement dit, la tarification par zones. Et nous conserverions ainsi des marges de manœuvre pour accélérer la rénovation des RER et réaliser Arc Express et le plan de mobilisation ».


 
Plus d'info