• Region 2
  • Region 1
  • Region 3
  • Region 4
photo
idf_1
idf_3
idf_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Construction de logements sociaux en Ile-de-France : la loi SRU doit être respectée par tous ! (12.05.2015 Huffingtonpost.fr)

  Mercredi, 13 Mai 2015 12:19
Revue de presse / Région Ile-de-France

Nous sommes nombreux à nous féliciter des déclarations du Préfet de la Région Ile-de-France relatives aux élus locaux ne respectant pas l'obligation légale fixée par la loi SRU. Se cachant derrière de fausses excuses liées notamment à l'absence de foncier disponible, des Maires refusent de construire. Ils doivent être durablement sanctionnés.

Aujourd'hui, un tiers des communes ne fait pas les efforts nécessaires pour atteindre les objectifs de logements sociaux fixés par la loi. Certaines préfèrent payer des amendes plutôt que délivrer des permis de construire. Plus grave encore, et depuis les dernières élections municipales, près de 5000 projets de logements, accessibles au plus grand nombre, adoptés par les majorités précédentes, ont été gelés ou tout simplement annulés.

Rappelons que plus d'un million de Franciliens souffrent encore du mal-logement!

Aujourd'hui, les prix du logement sont tels que 65% des Franciliens sont éligibles au logement social. Parmi eux, près de 560.000 ont déposé une demande qui n'a pas encore pu être satisfaite.

En Ile-de-France, avec Jean-Paul Huchon, la gauche a montré qu'elle savait agir: meilleure mobilisation du foncier public, mise en place d'une autorité du logement avec le Comité régional de l'Habitat et de l'Hébergement, fusion des établissements publics fonciers, lancement d'un plan d'urgence pour le logement, mise en œuvre du Nouveau Grand Paris pour améliorer la desserte et la qualité de nos territoires. Tout doit être fait pour poursuivre le mouvement impulsé et construire davantage de logements.

Nous devons agir avec force car les logements sociaux sont toujours aussi mal répartis en Ile-de-France: la moitié d'entre eux sont concentrés sur 9% des communes de la Région et le déséquilibre entre l'est et l'ouest de l'Ile-de-France résiste.

Il n'y a pas de fatalité.


 
Plus d'info