• Region 2
  • Region 1
  • Region 3
  • Region 4
photo
idf_1
idf_3
idf_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Ouverture d’un IEP à Saint-Germain-en-Laye (78) - Une bonne nouvelle pour les Yvelines mais un financement incomplet regrette Eddie AÏT

  Vendredi, 23 Mars 2012 16:24
Communiqués / Région Ile-de-France

Le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche a confirmé, ce 22 mars, l'ouverture d'un Institut d'Etude Politique (IEP) à Saint-Germain-en-Laye. Il s'agit de l'un des projets moteurs de la constitution du pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) "Université Paris Grand-Ouest" (UPGO) officialisé le 7 février dernier.

Eddie AÏT, Maire de Carrières-sous-Poissy, Conseiller régional d'Ile-de-France, se félicite de l'avancée de ce projet structurant pour les Yvelines et utile aux étudiants. Mais, l'élu régional mets en garde le Gouvernement sur l'insuffisance de moyens financiers prévus à ce jour pour concrétiser cette annonce : «En dépit des nombreuses incertitudes qui subsistent sur les modalités de son rattachement à une université ou au PRES UPGO, le futur IEP de Saint-Germain-en-Laye sera un IEP universitaire sous le même format que les IEP de province. Si l'attractivité de ce projet sera sans doute moindre que celui visant à créer une antenne de Science Po Paris, ce sera malgré tout un formidable levier de développement pour le territoire de Saint-Germain-en-Laye ».

« Pour autant, la satisfaction des Yvelinois eut été plus grande si des indications plus précises avaient été données sur les modalités d'un financement complet de ce nouvel établissement. Le désengagement financier du gouvernement en matière d'Enseignement Supérieur au cours des derniers exercices budgétaires laisse circonspect sur ses intentions réelles. La rénovation globale et l'aménagement des locaux envisagés pour accueillir l'IEP (l'IUFM et l'UCP à Saint-Germain-en-Laye) impliquent un engagement financier considérable sur lequel le ministre s'est révélé évasif. Les 500 000€ annuels de subvention pour le fonctionnement du PRES ne pourront aucunement couvrir le coût du projet. Nul doute qu'une fois encore l'Etat se retournera vers les collectivités territoriales alors que cela ne relève pas de leurs compétences.» regrette le Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional d'Ile-de-France. »

En outre, si 250 étudiants sont envisagés à la rentrée 2013, un objectif de 1000 étudiants a été fixé à l'horizon 2017. Des engagements financiers conséquents devront donc également être engagés pour leur assurer de bonnes conditions de travail et d'accueil. Rappelons que l'offre de logements étudiants est particulièrement défaillante en Ile-de-France. « Je proposerai en ce sens, à Isabelle THIS SAINT JEAN, Vice-présidente de la Région Ile-de-France chargée de l'enseignement supérieur, que la convention en cours de réalisation, liant le Conseil régional au PRES UPGO, appréhende ces problématiques, et que la Région conditionne son soutien financier à l'existence d'un programme d'investissement ambitieux pour les conditions de vie des futurs étudiants de l'IEP particulièrement sur les questions de logement et de santé »


 
Plus d'info