• Region 2
  • Region 1
  • Region 3
  • Region 4
photo
idf_1
idf_3
idf_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Les crèches confessionnelles exclues des aides régionales grâce au groupe PRG – MUP !

  Vendredi, 08 Avril 2011 09:35
Communiqués / Région Ile-de-France
A l’occasion de la discussion du rapport cadre sur la politique sociale lors de la séance plénière du Conseil régional d'Ile-de-France, le groupe PRG – MUP a obtenu une majorité de votes favorables sur son amendement visant à exclure les crèches confessionnelles des aides régionales en direction des structures d’accueil collectif des jeunes enfants.

 « C’est une grande victoire pour les Radicaux de Gauche et les défenseurs de la laïcité. Les crèches privées confessionnelles ne respectent pas, dans la plus part des cas, les principes laïques et républicains : présence de signes religieux ostentatoires, ouverture continue du lundi au vendredi non respectée, voire discrimination directe ou indirecte dans l’accueil des enfants selon leur confession » explique Eddie AÏT, président du groupe PRG – MUP.

« Dans de nombreuses communes d’Ile-de-France, les élus PRG se battent pour que les pouvoirs publics cessent de financer les crèches confessionnelles. C’est tout particulièrement le cas à Paris, où 2 millions d’euros ont encore été attribués aux seules crèches Loubavitch par exemple en 2010. Le vote des élus verts, communistes, socialistes, notamment parisiens, au Conseil régional permettant l’adoption de l’amendement PRG – MUP est donc un signe fort adressé à la Mairie de Paris. Nous nous en félicitons. »

 

« Soyons clairs, chaque famille doit être libre de choisir le mode d’accueil collectif de ses enfants et rien ne doit s’opposer à ce que des crèches confessionnelles puissent exister.   Mais en aucun cas le contribuable ne doit être mobilisé pour financer de telles structures confessionnelles. C’est au contraire sur le développement d’une offre de crèches non-confessionnelles et respectant les principes du service public que la Région doit intervenir. »

L’amendement a été voté par les groupes PRG-MUP, EELV, MRC, FdG, FdG&A et Nouveau Centre. Le groupe UMP a voté contre alors que le groupe PS s’est abstenu.


 
Plus d'info