• PRG 1
  • PRG 2
  • PRG 3
  • PRG 4
prg_1
prg_2
prg_3
prg_4

Carvounas (PS) et Aït (PRG), des maires pour défendre le mariage homosexuel

  Jeudi, 11 Octobre 2012 14:12
Revue de presse / Parti Radical de Gauche

PARIS, 11 oct 2012 (AFP) - Le sénateur-maire PS d'Alfortville (Val-de-Marne), Luc Carvounas, et le maire PRG de Carrières-sous-Poissy (Yvelines), Eddie Aït, ont pris position jeudi pour défendre le mariage homosexuel, en réaction à la fronde de nombreux élus qui disent qu'ils n'en célèbreront pas en cas d'adoption de la loi.

"Je tiens à rassurer nos compatriotes qui attendent la loi sur le mariage pour les couples de même sexe: ils trouveront toujours un élu de la République pour unir deux personnes qui s'aiment", écrit M. Carvounas dans un communiqué.

Alors que le projet de loi doit être présenté en conseil des ministres le 31 octobre, les opposants au projet, surtout à droite, se mobilisent dans un Collectif des maires pour l'enfance et autour d'une pétition lancée par le député-maire d'Orange Jacques Bompard (Ligue du Sud, extrême droite) qui était signée mercredi par 1.248 élus.

M. Carvounas "dénonce l'initiative de Jacques Bompard" qui "encourage d'autres élus de la République à ne pas respecter ses lois", la qualifiant de "démarche antirépublicaine".

"Demander une +clause de conscience+ pour ne pas appliquer la loi est un argument irrecevable. Il est inconcevable qu'un élu local puisse faire des choix en matière d'application des lois, créant ainsi une République +à la carte+", met-il en garde.

Dans un communiqué distinct, M. Aït en appelle au président de l'Association des maires de France, Jacques Pélissard (UMP), pour lui demander "de bien vouloir rappeler à chaque maire ses obligations", afin "de faire cesser les déclarations en contradiction avec le droit".

Le secrétaire national du Parti radical de gauche lance aussi "un appel à la majorité silencieuse des maires qui, demain, célébreront les mariages de couples de même sexe, de la même façon qu'ils le font aujourd'hui pour les couples hétérosexuels", les invitant "à se rassembler pour proclamer fermement leur engagement à respecter les principes démocratiques".

Source : AFP - 11 octobre 2012

 


 
Plus d'info