• PRG 1
  • PRG 2
  • PRG 3
  • PRG 4
prg_1
prg_2
prg_3
prg_4
Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.

Ibrahimovic au PSG : « Une bonne nouvelle pour le club mais un salaire qui interpelle et oblige à une moralisation du football professionnel »

  Jeudi, 19 Juillet 2012 14:42
Communiqués / Parti Radical de Gauche

Alors que le club de football du PSG vient d'annoncer le recrutement de la star de football, Zlatan Ibrahimovic, le salaire annoncé fait vivement réagir Eddie Aït, Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional d'Ile-de-France, Secrétaire national du PRG, Membre du Conseil d'Administration du CFA Omnisport Ile-de-France du Camp des Loges à Saint-Germain-en-Laye.

La star du ballon rond, Zlatan Ibrahimovic, vient d'être recrutée par le PSG. Sa rémunération annoncée de 14 millions d'euros par an nets d'impôts constitue un record dans le monde du football professionnel et en Ligue 1. Au-delà de la qualité de jeu du joueur, la somme déboursée par le club de foot parisien semble déraisonnable. Je suis inquiet des conséquences qu'elles pourraient avoir.

Je pense tout particulièrement aux conséquences sur les jeunes. Depuis longtemps, les joueurs amateurs, en particulier les jeunes, sont habitués à entendre parler des fortes rémunérations de quelques stars dans les clubs européens. Aujourd'hui, un nouveau cap a été franchi.

Le football est désormais devenu une affaire de gros sous. Une entreprise commerciale qui peut rapporter beaucoup à ses propriétaires. L'esprit du sport, incarné par Pierre de Coubertin et d'autres, se noie désormais dans un flot ininterrompu d'argent.

Face à cette situation, et notamment pour les jeunes qui n'imaginent la sortie de leur quartier que par le foot, les repères « historiques » de mérite, d'esprit collectif et de plaisir se confondent désormais avec ceux de luxe, de bénéfices et de profits.

Le monde du sport reprend peu à peu à son compte le modèle du monde de la finance. Avec le risque de reproduire les excès dont on sait où ils nous ont conduits.

Face à cette situation, il convient dès aujourd'hui d'agir pour moraliser le monde du sport. Cela est d'autant plus nécessaire dans la période de crise que nous traversons et alors que la pauvreté et les écarts de richesse s'accentuent.

Tous les acteurs du monde sportif et les élus doivent se mobiliser pour changer le sport !


 
Plus d'info