• PRG 1
  • PRG 2
  • PRG 3
  • PRG 4
prg_1
prg_2
prg_3
prg_4

Droit au Mariage pour tous : je m'inquiète d'une « liberté de conscience » susceptible de légitimer une forme d'homophobie

  Mercredi, 21 Novembre 2012 13:49
Communiqués / Parti Radical de Gauche

Intervenant dans le cadre du Salon des Maires, et à propos du projet de loi sur le mariage pour tous, le Président de la République a précisé que « la loi s'applique pour tous dans le respect, néanmoins, de la liberté de conscience. » Cette prise de position n'a pas manqué de faire réagir.

Pour Eddie Aït, Maire de Carrières-sous-Poissy (78), Secrétaire National du Parti Radical de Gauche, Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional d'Ile-de-France, cette déclaration est incompréhensible et elle est susceptible de constituer une remise en cause du principe constitutionnel de neutralité du service public. « Autoriser les Maires à refuser de célébrer un mariage entre deux personnes de même sexe, c'est remettre en cause les principes même d'égalité des citoyens devant la loi » explique l'élu. « Si un Maire peut déléguer ses pouvoirs, il ne peut refuser de célébrer un mariage sous peine d'être condamné en application de l'article 432-7 du Code pénal »

A la suite des réactions de responsables politiques et d'associations, Eddie Aït, Maire de Carrières-sous-Poissy (78), Secrétaire National du Parti Radical de Gauche, Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional d'Ile-de-France, tient à se féliciter des clarifications apportés notamment par les responsables socialistes et par la Ministre de la Justice. A l'instar de la Fédération LGBT, il souhaite néanmoins des clarifications de ses propos par François Hollande. « Aucun doute ne doit planer sur les réelles intentions du Président de la République.»

> Un appel lancé aux Maires

Suite aux nombreuses réactions de Maires hostiles à la célébration de mariages homosexuels dans leur mairie, Eddie Aït, Maire de Carrières-sous-Poissy (78), Secrétaire National du Parti Radical de Gauche, Président du groupe PRG-MUP au Conseil régional d'Ile-de-France, avait lancé un appel aux Maires le 10 octobre dernier. Par cet appel il entend mobiliser « la majorité silencieuse des Maires qui, demain, célébreront les mariages de couples de même sexe, de la même façon qu'ils le font aujourd'hui pour les couples hétérosexuels ».Eddie Aït invite les Maires à se rassembler pour proclamer fermement leur attachement et leur engagement à respecter les principes démocratiques qui fondent la République française.


 
Plus d'info