• Legislatives-1
assemble_photo1

Législatives - 6ème circonscription : Trois maires pour un siège

  Mercredi, 23 Mai 2012 10:06
Revue de presse / La 6ème circonscription des Yvelines

courrier des_yvelinesDans la sixième circonscription des Yvelines, la lutte entre le député sortant Pierre Morange (UMP), également maire de Chambourcy, et Eddie Aït, le maire (PRG) de Carrières-sous-Poissy, arbitré par Alain Outreman, le maire (PC) d'Achères, semble déjà bien lancé.

Depuis le début du mois de mai, les trois principaux candidats sur la sixième circonscription sont en campagne chez leurs rivaux.

Eddie Aït était notamment au conseil municipal de Saint-Germain et a visité le lycée international en compagnie d'une autre élue de la Région. Quant à lui, Pierre Morange, le ler mai dernier, était à la limite de Carrières-sous-Poissy et Triel, pour dénoncer le projet de port industriel (voir notre dernière édition). Bref, le débat est lancé et les points de discorde ne manquent pas sur une circonscription qui semble difficilement perdable pour le député sortant.

Ce qui n'empêche pas le maire de Carrières-sous-Poissy de continuer à faire campagne sur l'ensemble de la circonscription.

Samedi, il s'est ainsi prononcé en faveur de la création d'un commissariat de police nationale à Achères. "Je crois en la médiation et la prévention pour parvenir à la sécurité pour tous, je reste persuadé que le renfort d'effectifs au sein de la police nationale esl indispensable pour intervenir et agir efficacement, explique le candidat
PRG. Si je suis élu député le 17 juin, je travaillerai en interpellant régulièremenl le
Gouvernement sur l'anomalie pour des communes exposées comme Achères d'être privées de commissariat. "Il a aussi consacré son week-end aux quartiers de la circonscription avec des visites au Bel-Air à Saint-Germain-en-Laye, aux Vignes Benettes au Pecq. Il a ensuite dénoncé "l'instrumentalisation de la galère des usagers du RER A " par le député sortant.

A Achères, le maire (PC) Alain Outreman rejoint partiellement la position d'Eddie Ait. "Cela fait longtemps que l'on dénonce la baisse des effectifs. Le bureau de police d'Achères avait 6 policiers il y a une dizaine d'années, ils ne sont désormais plus que 6, regrette le candidat d'extrême gauche. Cependant. les choses ne sont pas aussi simples. On pourrait déjà demander une hausse des effectifs sur Achères, cela peut étre fait rapidement. A plus long terme, un commissariat se justifie compte tenu du fort potentiel de développement d'Achères et la municipalité est prête à envisager la mise à disposition de locaux le cas échéant."

De son côté, Pierre Morange continue lui aussi d'investir les terres du candidat investi par le PS et le PRG. Après s'être prononcé contre le port industriel de Triel, il a rendez-voussamedi avec le collectif ZAC des Bords de Seine, régulièrement en conflit avec Eddie Ait. En effet, le collectif regrette certaines décisions ainsi que le manque de concertation de leur municipalité quant à l'aménagement de leur quartier. Ce sera donc l'occasion de faire part au député sortant des inquiétudes liées à la proximité du projet de Centralité et d'évoquer l'environnement général et leur cadre de vie.

« On n'a pas beaucoup vu le député Morange dans le cadre de son mandat. Et maintenant que la campagne est lancée, on sent qu'il a envie de s'exprimer, constate Alain Outreman. Certaines de ces réactions, comme sur l'A 104 ou le port de Triel, sont surprenantes. Sur l'hôpital aussi, cela reste un problème. Le regroupement envisagé a pour but non-avoué la baisse des dépenses et des services, ce qui à mon avis, ne va pas dans le bon sens". Une attaque portée sur le candidat UMP qui ne l'empêche pas de trouver aussi à redire sur le candidat PRG. '' Je pellse que nous ne sommes pas vraiment sur la même longueur d'onde sur le projet de pont entre Achères et Carrières. On ne sait pas trop s'il est totalement contre ou s'il souhaite qu'il soit plus au nord, précise le candidat achérois. En tout cas, tant que l'Etat ne mettra pas plus de lisibilité pour l'A 104, il sera difficile de faire avancer tous les autres projets. "

Source : Le Courrier des Yvelines - 23 mai 2012



 
Plus d'info