• Legislatives-1
assemble_photo1

Eddie Aït candidat de la gauche aux législatives

  Vendredi, 25 Novembre 2011 20:41
Revue de presse / La 6ème circonscription des Yvelines

courrier_des_yvelinesAprès avoir désigné son candidat pour l'élection présidentielle, le parti socialiste se met en ordre de bataille pour les législatives.

Les candidats sur la plupart des circonscriptions sont désormais connus. Sur Saint-Germain-en-Laye, c'est Eddie Aït, maire de Carrières-sous-Poissy et conseiller régional, mais membre du Parti radical de gauche qui défendra les couleurs de la " gauche unie ". "Notre objectif est d'arriver au deuxième tour et de renforcer les positions des forces du progrès, explique-t-il. Et si la gauche gagne la présidentielle, il y aura une fenêtre de tir pour emporter la circonscription."

«Être maire de Carrières n'est pas un handicap»

Mais le candidat le sait bien, le combat sera rude sur une circonscription traditionnellement très ancrée à droite et dont le découpage a été modifié depuis les dernières élections (Carrières-sous-Poissy, Médan et Villennes se sont ajoutés à Achères, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, Le Pecq, Mareil-Marly et Saint-Germain-en-Laye).

Et ce d'autant plus que les candidats viennent généralement de Saint-Germain-en-Laye. « Étre le maire de Carrières n'est pas un handicap, assure quant à lui Eddie Aït. Ce n'est pas une question de gravité mais de force et d'implication.»

 

L'élu s'est adapté à sa nouvelle circonscription et compte bien évoquer durant la campagne, outre les thèmes nationaux développés par la gauche, les enjeux locaux: «A 104, développement durable et grands projets urbains, problèmes de santé publique avec le projet d'hôpital, problématique du commerce entre Saint-Germain, Chambourcy et Orgeval », énumère-t-il.

Du côté du PS saint-germainois qui pouvait légitimement s'attendre à présenter un candidat du "cru" sur cette circonscription, on joue le jeu à fond en replaçant les prochaines élections législatives dans la perspective «du calendrier électoral 2012. »

«Donner l'exemple»

«Les élections législatives suivront l'élection présidentielle, précise Pascal Lévêque, conseiller municipal d'opposition PS à Saint-Germain-en-Laye. Notre premier objectif, c'est qu'un grand rassemblement porte François Hollande à la Présidence de la République et batte Nicolas Sarkozy. Localement je m'engagerai totalement. Dans cette perspective de réussite, la deuxième étape sera de dégager une majorité de gouvernement dans la future Assemblée. Cette majorité elle se fera autour du Parti socialiste, mais aussi avec d'autres partenaires, que soit Europe Ecologie Les verts, le PRG ou d'autres. Si l'on veut donner l'exemple, il faut savoir réserver des candidatures à nos partenaires. »

Pas de querelles de partis ou d'ego

Ainsi, pour Pascal Lévêque il serait difficile pour son parti de prôner un large rassemblement pour dégager une majorité à l'Assemblée tout en présentant des candidats dans toutes les circonscriptions. " Les enjeux 2012 pour la France sont suffisamment importants et cruciaux sans qu'on y ajoute des querelles de partis ou d'ego qui ne seraient pas à la hauteur des attentes de nos concitoyens. "


 
Plus d'info