• Legislatives-1
assemble_photo1

#circo7806 Aït et Morange ne se quittent plus

  Mercredi, 30 Mai 2012 10:19
Revue de presse / La 6ème circonscription des Yvelines

courrier des_yvelinesDans la 6e, le député sortant, Pierre Morange (UMP) était encore sur les terres du maire de Carrières sous Poissy, Eddie Ait, le week-end dernier. Mais ce dernier était lui aussi sur le terrain. Morceaux choisis.

Distribution de tracts et échanges avec les habitants pour le candidat (PS PRG) Eddie Ait sur le marché d'Achères, samedi dernier. Accompagné de Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional, Eddie Aït et Claude Van de Velde sa suppléante, le candidat à la députation sait la partie difficile mais n'« y va pas pour perdre! ».

Ce samedi, Eddie Aït en profitait pour presenter ses six onentations programmatiques. 90 minutes de distribution de tracts, d'échanges et d'étonnement pour certains clients du marché. Pour Jean Paul Huchon, le besoin est impérieux d'avoir une majorité à l'assemblée dans le sillage de l'élection de François Hollande: « nous avons besoin d'une majorité forte, le découpage électoral des circonscriptions par l'ancienne majorité est de bonne guerre, mais pour gouverner et faire passer des lois cohérentes avec notre projet, nous faisons un travail de fond, de proximité et Eddie Ait est un candidat jeune qui permet une alternative politique sur la 6e circonscription ».

Huchon

Dans la foulée, le candidat proposait ensuite des portes ouvertes dans son local de campagne, dans le quartier Saint-Louis, plus de deux heures accompagné de Jean-Paul Huchon, puis direction Saint-Germain-en-Laye pour un débat sur l'éducation. Entre tracts et tacles, la visite dans l'après-midi de Pierre Morange, candidat UMP sur la meme circonscription, pour soutenir les riverains de la ZAC des Bords de Seine à Carrières, a fait réagir le maire. Eddie Ait se disait « surpris de voir le candidat UMP venir dénoncer un projet immobilier lancé par les anciennes municipalités UMP. Cette visite à Carrières, sans même en informer officiellement le premier magistrat de la ville et la Communauté d'agglomération CA2RS, qui suit pour partie ce dossier, est un manque de courtoisie évidente de la part de Pierre Morange ».

Pierre Morange, maire de Chambourcy et député sortant (UMP) était effectivement convié par le Collectif ZAC des Bords de Seine samedi dernier, dans un quartier, la Croisette au carrefour d'une profonde métamorphose. Rendez-vous était donc donné, Impasse de la Senette, avec vue imprenable sur l'ensemble de la ZAC. Une trentaine de résidents de la Croisette et des environs qui, sous la houlette active de Philippe Berton (président du Collectif ZAC des Bords de Seine), sont venus dénoncer l'absence de dialogues avec le maire, Eddie Aït. Accompagné par Daniel Level (Maire de Fourqueux et Conseiller général des Yvelines), Pierre Morange dit être « dans une démarche de proximité ». « On ne se contente pas de mots, nous voulons des actes concertés avec tous les acteurs de ce quartier. La priorité est à la circulation douce, avec la passerelle qui est un beau projet. Mais il faut gérer à la fois l'expansion et la circulation en toute sécurité dans ce quartier. Ici, le réseau routier est une ineptie, il n'est pas adapté » argumentent de concert Pierre Morange et Philippe Berton. Avec un dépôt de bus à proximité (280 véhicules), le projet Bouygues Immobilier de 113 logements, une crèche municipale, et un groupe scolaire de 13 classes, « les résidents sont inquiets et n'apprécient guère le festival de projets qui se dessine. »

Pour Daniel Level, Conseiller général et Maire de Fourqueux, « les projets doivent s'intégrer dans la perspective du parc paysager départemental de 113 ha, il faut un projet exemplaire ». Durant deux heures, la trentaine de personnes du Collectif exposent au député Pierre Morange ses inquiétudes. Le député Pierre Morange précise : « vous savez, un élu national est partout chez lui, mon travail est d'écouter et agir. Qu'Eddie Ait s'amuse de ma visite ... J'observe ça au delà des personnes, il faut arrêter les histoires de cours de récréation. » Pour Philippe Berton (Président du Collectif ZAC des Bords de Seine), « le projet Bouygues c'est 1/3 logements et la première grue pour décembre 2012. Les camions, les bus, les riverains c'est totalement inimaginable, un non-sens absolu." Pierre Morange ecoute et expose ses convictions et son programme dans la perspective de convaincre . Réponse dans 19 jours.

Source : Le Courrier des Yvelines - 30 mai 2012


 
Plus d'info