• Legislatives-1
assemble_photo1

RER A - L'UMP refuse de voter près de 900 millions d'euros pour la rénovation du RER A : Eddie AIT demande à Pierre MORANGE, Député UMP et rapporteur de la Commission d'enquête parlementaire sur le RER A, de s'expliquer urgemment !

  Jeudi, 07 Juin 2012 10:09
Communiqués / La 6ème circonscription des Yvelines

Lors de son Conseil d'Administration du mercredi 6 juin 2012, le STIF (Syndicat des Transports d'Ile-de-France), présidé par Jean-Paul HUCHON (Président PS du Conseil Régional d'Ile-de-France et du Comité de soutien à Eddie AÏT sur la 6ème circonscription des Yvelines), a adopté le Schéma Directeur du RER A. Celui-ci acte un engagement financier de 630 millions d'euros d'investissements pour les infrastructures et 240 millions pour les trains (matériel roulant).

« L'aboutissement de ce dossier est une excellente nouvelle pour les usagers du RER A, et en particulier pour ceux des Yvelines » se réjouit Eddie AÏT, Maire de Carrières-sous-Poissy, et candidat pour François HOLLANDE sur la 6ème circonscription des Yvelines. « Au-delà des sommes conséquentes qui seront consacrées à la rénovation des rames et du matériel roulant, des revendications portées par les élus locaux de la majorité régionale auprès de Jean-Paul HUCHON et les associations d'usagers ont été pleinement entendues. Je pense ici au remplacement des écrans dans les gares pour améliorer l'information aux voyageurs, à la création d'un centre de commandement unique entre RATP et SNCF, à la modernisation des dispositifs de pilotage automatique pour fluidifier le trafic et à l'amélioration de la gestion des situations perturbées. »

Seuls les élus UMP et notamment leur chef de file, Valérie PECRESSE, n'ont pas voté ces mesures pour le RER A. « Le vote de la présidente du groupe UMP au Conseil régional Ile-de-France ne sera pas une surprise pour les électeurs de la 6ème circonscription qui ont déjà l'habitude, avec Pierre MORANGE, d'élus qui privilégient les coups d'éclats à la mise en œuvre de solutions réelles et concrètes aux difficultés des habitants. Comment Pierre MORANGE peut-il désormais prétendre avoir contribué à l'amélioration des conditions de transports sur le RER A quand son propre mouvement politique, l'UMP, vote contre les mesures de rénovation que la commission d'enquête parlementaire à laquelle il avait participé a appelé pourtant de ses vœux ? Je lui demande de s'expliquer urgemment ! » précise Eddie AÏT.


 
Plus d'info