• Legislatives-1
assemble_photo1

Projet de restructuration de la CPAM des Yvelines : Eddie Aït s'inquiète des conséquences pour les usagers

  Mardi, 28 Février 2012 15:56
Communiqués / La 6ème circonscription des Yvelines

cpam 78Dans un courrier adressé ce jour au Président de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie des Yvelines, Eddie Aït, Maire de Carrières et Conseiller Régional d'Ile-de-France, estime inquiétant le projet de restructuration qui devrait être entériné le 5 mars à l'occasion du prochain conseil d'administration de la CPAM 78.

Dans un contexte de crise économique et social, alors que les plus démunis et les personnes en situation de dépendance et de précarité sont les premières touchées, la Caisse Primaire d'Assurance Maladie des Yvelines devrait présenter le 5 mars prochain un projet de restructuration comprenant, entre autres, la vente de neuf sites du département. Les sites concernés sont ceux des communes de Bonnières, Meulan, Vernouillet, Maisons-Laffitte, Le Vésinet, Saint-Arnoult, Marly-le-Roi, La Celle Saint-Cloud et Guyancourt.

« En dépit de nécessaires adaptations, nous n'en demeurons pas moins sceptiques quant aux options retenues. La vente de ces sites  aura à n'en point douter des conséquences fâcheuses pour bon nombre d'usagers » estime Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional d'Ile-de-France. « Quant au site de Saint-Germain-en-Laye, on nous annonce un déménagement l'année prochaine sans indiquer l'emplacement du futur centre. Il y a là quelque chose de particulièrement inquiétant. »

Si les arguments avancés par Stéphane Lévêque, Président de la Caisse des Yvelines, sont économiques et dictés en partie par la forte augmentation des loyers dans les centres villes, Eddie Aït déplore le manque de concertation avec les syndicats et un projet qui occulte la dimension sociale du problème.

« Le désengagement progressif de l'Etat est une nouvelle fois visible. Nous, élus locaux, sommes en première ligne pour soigner les maux du quotidien. Ce sont une fois de plus des considérations économiques qui sont privilégiées au détriment des valeurs d'égalité, de fraternité et de solidarité » affirme-t-il.

Dans ce courrier, Eddie Aït invite le Président de la CPAM 78 à reconsidérer le projet de restructuration de façon à ce qu'il ne pénalise pas les usagers et ne porte pas gravement préjudice à notre modèle de santé.


 
Plus d'info