• Carrières - 5
bandeau

La Ville accueille le plus grand projet d'urbanisation de France

  Mercredi, 02 Novembre 2011 15:01
Revue de presse / Carrières-sous-Poissy

courrier_des_yvelines

Le visage du Carrières de demain se dévoile aujourd'hui. La Zone d'aménagement concerté baptisée ,"Centralité" accueillera 2 800 nouveaux logements, 27 000m2 de commerces, de nombreux équipements scolaires, culturelles et de petite enfance ...ainsi qu'un renforcement de la desserte en transports. Premier coup de pioche début 2012. Visite guidée.

Le plus grand projet urbain de France verra le jour en 2023 à Carrières-sous-Poissy. Après une longue phase de concertation et le choix des promoteurs, bailleurs et architectes, les permis de construire vont être déposés dans quelques jours.

 « L'objectif est de concevoir une ville dense, compacte et respectueuse de l'environnement et du patrimoine, explique Eddie Aït, le maire (PRG) et conseiller régional. L'aménagement des 47,4 hectares de la Zone d'aménagement concerté (ZAC) Centralité va permettre de réunifier la ville et de réintégrer les quartiers aujourd'hui éclatés autour d'un grand centre ville, de repenser l'offre transports et de faire de Carrières une ville économiquement attractive ".

Le projet, labellisé éco-quartier, comprendra tout d'abord la construction de 2 800 logements dont 23 % de logements sociaux. « Il y aura également 10 % de logements à prix maîtrisés pour favoriser l'accession à la propriété », précise Denis Courtot, directeur de l'aménagement et du développement à l'Etablissement public d'aménagement du Mantois en Seine Aval EPAMSA). Implantés au pied des habitations, 27 000 m2 de commerces alimentaires ou non alimentaires animeront le quartier. « Ces surfaces de vente s'articuleront autour d'une grande place centrale, l'Agora », ajoute l'aménageur.

Près de 19 000 m2 seront consacrés aux équipements publics. « La population de la ville va passer de 15 550 habitants aujourd'hui à 23 000 en 2023. Il va donc falloir repenser nos infrastructures. Trois groupes scolaires, soit 48 classes, deux crèches de 40 berceaux chacune, trois accueils de loisirs, une halte-garderie, une salle polyvalente, un cinéma de 5 salles ainsi qu'un équipement à vocation culturelle, "la Fabrique Numérique" seront installés ", détaille Eddie Aït.

Le projet d'urbanisation comprend également l'aménagement d'un parc urbain. Classé Espace naturel sensible (ENS), le projet de 113 hectares sera, en 2015, le plus grand parc paysager et récréatif des Yvelines. Situé en bord de Seine, il accueillera des équipements de plein air: une guinguette, une tour d'observation, un jardin partagé, un parcours écologique, des sports nautiques ...

Enfin, le projet "Carrières Centralité" fait la part belle aux transports. « La RD 190 devient le centre névralgique. Nous voulons en faire un vrai boulevard urbain avec des transports en commun en site propre, des liaisons douces comme des pistes cyclables, de larges trottoirs plantés ainsi que des zones de stationnement », annonce l'édile.

L'ancienne réserve pour l'A104 est maintenue. Une passerelle reliant Carrières à Poissy sera également aménagée au niveau de l'ancien pont de Poissy.

140 millions d'euros

Le budget est tout aussi pharaonique que le projet en lui même : 140 millions d'euros. " La Ville verse une participation de 6 millions d'euros pour 12 ans ", précise Eddie Ait. Les autres acteurs du projet sont l'Etat, la Région Île-de-France, le conseil général, la communauté d'agglomération des deux rives de la Seine, l'EPAMSA l'Etablissement public foncier des Yvelines. 

Depuis une semaine, la Ville a installé une grande maquette de 10m2 à l'échelle 1/5000 dans le hall de la mairie. «Nous allons prochainement organiser des visites pédagogiques autour de la maquette avec les scolaires, les seniors ou encore les associations», conclut le maire. Une plaquette sera distribuée dans les boites aux lettres des Carriérois dans les prochains jours. Au printemps 2012, un "Village de la Centralité" réunissant les promoteurs et leurs bureaux de vente et de commercialisation sera ouvert sur l'Esplanade de la Reine Blanche.


Source : Le courrier des Yvelines - 2 novembre 2011

 


 
Plus d'info