• Carrières - 5
bandeau

La Poste va reprendre la distribution de colis dans un quartier défavorisé

  Jeudi, 16 Août 2012 17:19
Revue de presse / Carrières-sous-Poissy

AFPVERSAILLES, 16 août 2012 (AFP) - La Poste va progressivement redistribuer les colis et lettres recommandées dans certaines rues d'un quartier défavorisé de Carrières-sous-Poissy (Yvelines) où elle avait cessé depuis plus d'un mois de le faire pour raisons de sécurité, a annoncé jeudi la mairie.

"La distribution des colis et des lettres recommandées reprendra progressivement et partiellement à partir de lundi", a affirmé jeudi le maire (PRG) de la commune Eddie Aït dans un communiqué, à l'issue d'une réunion avec des représentants de la Poste qui s'est déroulée en sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye.

Contactée, la Poste n'était pas joignable dans l'immédiat.

Il y a plusieurs semaines, la Poste avait décidé temporairement de ne plus livrer les colis et lettres recommandées "à la suite d'incivilités, notamment des vols de deux-roues et des agressions de facteurs" dans certaines rues du quartier Saint-Louis.

"La Poste se doit de veiller à la sécurité du bien livré et à celle de son personnel", avait expliqué le service de presse de la Poste mettant aussi en avant des problèmes de boîtes aux lettres et d'accès dans les habitations concernées.

"Concernant la sécurité des agents, les représentants du Groupe La Poste ont reconnu qu'aucune plainte ni aucune main courante n'avait été déposée en raison d'incivilités et de vols dans le quartier depuis plus de trois ans. L'argument de la sécurité des agents (...) n'était donc plus recevable", affirme M. Aït dans le communiqué.

"Avisés d'office", plusieurs habitants de ce quartier classé en zone urbaine sensible (Zus), qui en compte au total 5.000, sont obligés de se rendre dans le bureau de poste principal de la ville pour récupérer leur colis.

Après avoir sollicité fin juin la direction de la Poste, un habitant du quartier avait reçu pour réponse qu'"aucun objet n'était distribué à son adresse", celle-ci "faisant partie d'une zone urbaine sensible", dans un courrier que l'AFP a pu consulter.

Qualifiant la décision de "discriminatoire", M. Aït avait alors écrit au PDG du groupe La Poste.

Source : AFP - 16 août 2012

Rerprises presse


 

Inscription2



Articles liés

Plus d'info