• Carrières - 5
bandeau

Eddie Aït élevé au rang de Chevalier de l'Ordre national du Mérite (Courrier des Yvelines)

  Lundi, 09 Mars 2015 10:36
Revue de presse / Carrières-sous-Poissy

Vendredi 6 mars, Eddie Aït, conseiller régional d’Ile-de-France et ancien maire de Carrières-sous-Poissy, a reçu la médaille de Chevalier de l’Ordre national du Mérite (sur proposition du ministère de la Culture) des mains de Philippe Court, ancien sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye et actuel directeur adjoint au cabinet du président du Sénat.

La cérémonie se déroulait au siège du conseil régional d’Ile-de-France, en présence de nombreuses personnalités, dont les parlementaires Roger Karoutchi et Catherine Tasca ou le président du conseil général, Pierre Bédier.

Jean-Paul Huchon, président de la Région, a exprimé son émotion comparable à «la fierté qu’un père éprouve pour son fils».

Dans son discours, le président a rappelé qu’Eddie Aït a débuté à la Région en qualité de chargé de mission, à l’âge de 24 ans. «Tu es membre de son assemblée depuis 2004. (…) Les acteurs du monde de la culture d’Ile-de-France le confirmeront : tu exerces avec beaucoup de passion et d’engagement les mandats qui te sont confiés à la commission du film, au festival d’Ile-de-France, au choeur régional d’Ile-de-France, au FRAC et plus singulièrement ,depuis 2010, à la tête d’Arcadi (l’agence culturelle de la Région Ile-de-France) que tu présides. Nous te devons d’avoir mis en place, avec le soutien de Julien Dray, les médiateurs culturels (dans les lycées et les universités pour favoriser l’éducation artistique et culturelle) . C’est cet engagement qui te vaut d’être distingué aujourd’hui.»

Et le président d’ajouter : «Lorsque tu es arrivé ici comme chargé de mission en 1999, c’était pour travailler auprès de Michel Scarbonchi. Tu l’as suivi à Strasbourg lorsqu’il a été élu député européen, comme assistant parlementaire. Nous nous sommes souvent rendus ensemble à l’étranger, pour renforcer les liens qui unissent l’Ile-de-France avec bien d’autres régions du monde. Ton internationalisme t’a conduit, il y a quelques jours à peine, jusqu’à l’Elysée, où tu es venu parler de l’engagement des collectivités pour la paix.»

Emu, Eddie Aït a déclaré avoir une pensée pour sa famille : «Dernier d’une fratrie de six, j’ai connu l’amour, les turbulences et l’exubérance d’une famille nombreuse.» L’élu a évoqué son engagement pour Carrières-sous-Poissy. «Un maire ne peut pas être un responsable hésitant ou ballotté par le dernier qui a parlé. J’assume complètement cette approche du mandat au risque qu’il soit un inconvénient sur le plan électoral. Je me suis interrogé sur ce point : et si j’en avais fait trop? N’ai-je pas lancé trop de projets à la fois, entraînant une addition d’inquiétudes et bousculant trop d’habitudes? J’ai voulu redonner du mouvement à la ville.»

A noter qu’Eddie Aït est devenu chargé de mission au sein de la RATP pour travailler sur le thème de l’innovation et du développement durable, notamment les enjeux liés au réchauffement climatique.


 

Inscription2



Articles liés

Plus d'info