• Carrières - 5
bandeau

Carrières : Le château Vanderbilt transformé en pôle culturel

  Mardi, 17 Avril 2012 09:11
Revue de presse / Carrières-sous-Poissy

parisienLa splendide demeure d'un milliardaire américain, William Vanderbilt, revient de loin. A l'abandon, le site va devenir un centre de diffusion artistique dédié aux arts numériques.

Le château Vanderbilt de Carrières-sous-Poissy va entamer une nouvelle vie. Ce bâtiment caractéristique de la fin du XIXe siècle va être transformé en centre de diffusion artistique dédié aux arts numériques. Des studios de musique et de danse, des salles multimédia, des ateliers d'artistes ou encore un espace de projection et de spectacle y seront aménagés.

La gestion de ce pôle sera confiée à l'association Usines éphémères, un organisme qui dirige déjà une trentaine de lieux culturels en France.

Ce projet a été élaboré par la communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine, en partenariat avec la ville. « Ce sera le seul établissement de ce type dans les Yvelines, explique Pierre Cardo (UMP), le président de l'agglomération. Nous sommes la seule intercommunalité d'Ile-de-France à se positionner sur ce créneau. » L'équipement devrait devenir la locomotive de la commune. Implanté au cœur du nouveau quartier créé dans le prolongement de la cité Saint-Louis, ce centre deviendra une vitrine culturelle, ajoute Eddie Aït (PRG), maire et conseiller régional de la ville. Il faut développer dans ce domaine une politique ambitieuse et de proximité au service des habitants des douze communes de l'agglomération. »

Un chantier estimé à 1,2 M €

D'importants travaux doivent être réalisés pour transformer et remettre en état le château qui a été squatté et pillé. « Les cheminées, les parquets et même les pièces en métal ont été volés, raconte Pierre Cardo. Le bâtiment a également été utilisé par les pompiers afin d'effectuer des manœuvres et des exercices. » La demeure est inoccupée depuis près de dix ans. Avant d'être une antenne de GSM, la société de gestion des carrières de sable, le site était en fait un centre d'entraînement pour des chevaux. Il a été la propriété d'un milliardaire américain passionné de courses hippiques, William Vanderbilt. L'homme avait choisi ce lieu d'implantation en raison de la proximité de la commune avec Maisons-Laffitte, ville de cheval, et aussi en raison de sa proximité avec la Normandie, et bien sûr l'hippodrome de Deauville.

Un premier chantier va être entrepris dans les jours qui viennent avec le nettoyage des lieux. Les travaux d'aménagement du château seront lancés à partir du mois de septembre prochain. Le coût de l'opération s'élève à environ 1,2 M€ financé avec le soutien de la région et des fonds européens. L'ouverture du site est prévue en juin 2013.

Source : Le Parisien - Edition Yvelines - 17 avril 2012



 
Plus d'info