• Carrières - 5
bandeau

Schéma départemental de coopération intercommunale : Carrières-sous-Poissy émet un avis favorable

  Mardi, 28 Juin 2011 10:53
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Le Conseil municipal de Carrières-sous-Poissy, réuni ce jeudi 23 juin 2011, a émis un avis favorable au projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI). Ce projet prévoit la couverture intégrale du département des Yvelines par des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale à fiscalité propre, la suppression des enclaves et discontinuités territoriales, l’accroissement de la solidarité financière et la réduction du nombre de syndicats intercommunaux.

Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d’Ile-de-France, tient à rappeler que la commune est l’échelle la plus légitime dans la définition des périmètres des intercommunalités. « Pour qu’un regroupement intercommunal fonctionne, il faut préalablement définir un projet de territoire ! Si on impose un périmètre aux élus locaux, il y a un gros risque d’échec ! » prévient-il.

Pour la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine, dont Carrières-sous-Poissy est membre, le projet prévoit l’intégration des communes d’Orgeval, de Morainvilliers, de Vernouillet, de Médan, de Vilennes-sur-Seine et Les Alluets-le-Roi.

Hormis la Ville de Vernouillet, cette proposition est conforme aux conclusions de l’étude réalisée pour le compte des cinq autres communes. « Le projet ne prend pas en considération les démarches entreprises en vue du rattachement de la Ville de Maurecourt à la Communauté d’agglomération des Deux Rives de Seine, alors que la continuité territoriale et urbaine est évidente ! » regrette Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d’Ile-de-France.

> L’intercommunalité dans les Yvelines

Aujourd’hui 56 % des communes du département des Yvelines sont regroupées contre 75 % en Île de France et 89 % en France.

Pour atteindre les objectifs fixés par la Loi du 16 décembre 2010 relatif notamment à l’intercommunalité, le Préfet du département des Yvelines a engagé un important travail de dialogue et de concertation avec les élus locaux, les partenaires ainsi qu’avec le Président du Conseil général des Yvelines.

Le SDCI doit être arrêté au plus tard le 31 décembre 2011 et après que l’avis des communes concernées ait été recueilli. 

 


 
Plus d'info