• Carrières - 5
bandeau

Pratique du culte musulman à Carrières-sous-Poissy : la Ville vote à l’unanimité la signature d’un bail emphytéotique pour la construction d’une salle de prière

  Vendredi, 17 Juin 2011 09:05
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Le Conseil municipal de Carrières-sous-Poissy, réuni ce vendredi 17 juin 2011, a approuvé à l'unanimité, la signature d’un bail emphytéotique avec l’Union des Musulmans de Carrières, sur un terrain communal pour l’édification d’une salle de prière. Carrières-sous-Poissy est, à ce jour,  la 1ère ville des Yvelines à signer un bail de ce type avec une association cultuelle. 

« A Carrières-sous-Poissy, la Municipalité est mobilisée autour des valeurs de respect et de laïcité. Elle a donc souhaité accompagner l'implantation d'une salle de prière pour la pratique du culte musulman. » explique Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d’Ile-de-France, aux côtés de Driss Nala, Conseiller municipal délégué à la laïcité, à la citoyenneté et à la lutte contre les discriminations.

En vertu de cette convention, la Commune donne à bail à l’association, pour une durée de 99 ans, un terrain d’une superficie de 1000 m2, situé 605 rue de la Reine Blanche. Les stipulations du bail assurent, par ailleurs, le strict respect des dispositions de la loi du 9 décembre 1905 relatives à la séparation de l’Eglise et de l’Etat et ne comportent aucun subventionnement de l’association.

En contrepartie, l’association s’engage à édifier, dans un délai de cinq ans à compter de la signature du bail, un bâtiment destiné à l’exercice du culte musulman. Le financement de la construction sera à la charge de l’association et ne pourra être assuré que par des capitaux français.

A terme, le bâtiment comportera deux salles de prières pouvant accueillir 660 personnes. « Ce lieu permettra à chaque citoyen de pratiquer sa religion, dans les limites pouvant être légitimement posées à l'exercice des libertés d'expression et dans le respect des principes laïques inscrits dans la loi du 9 décembre 1905. » précise Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France.

Concernant l’architecture du bâtiment, la Commune se montrera particulièrement attentive lors de l’instruction du permis de construire afin qu’il s’intègre bien au tissu urbain et qu’il ne présente pas de signes architecturaux trop ostentatoires. Elle se montrera également très vigilante quant au respect des règles en matière de stationnement des véhicules.


 
Plus d'info