• Carrières - 5
bandeau

Parc du Peuple de l'Herbe à Carrières-sous-Poissy : Les travaux de préfiguration ont démarré

  Vendredi, 31 Août 2012 17:18
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Ce mardi 28 août, les travaux de préfiguration du Parc du Peuple de l'Herbe à Carrières-sous-Poissy ont débuté. Près de 100 oriflammes de cinq mètres de hauteur ont été positionnés sur le site et des panneaux d'informations devraient également être installés dans les jours qui viennent.

De trois couleurs différents (vert, bleu et blanc), les oriflammes symbolisent les trois cheminements prévus au sein de ce qui constituera, à l'horizon 2016, le plus grand parc récréatif et paysager du département des Yvelines (113 hectares). Ils viennent compléter l'information au public déjà présente sur le site depuis février 2011.

Classé « Espace Naturel Sensible », le projet du Parc du Peuple de l'Herbe englobera notamment l'Etang de la Galiotte, véritable « patrimoine naturel » immortalisé par le photographe Yann Arthus-Bertrand. Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France, se félicite de ce lancement : « La création de ce Parc est une réelle opportunité de développement pour le territoire communal et intercommunal ».

La protection et la mise en valeur des berges de Seine en tant que poumon vert sont un enjeu local (Ville de Carrières-sous-Poissy et Communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine) mais aussi départemental. En effet, la création de ce parc répond à plusieurs objectifs du SDADEY (schéma d'aménagement pour un développement équilibré des Yvelines) et du projet Seine Park dans le cadre de l'Opération d'Intérêt National Seine Aval.

La Ville a par ailleurs reçu en 2011 le « Label Ville Seine » pour ses efforts dans la mise en valeur de ses berges de Seine en général et pour la création du Parc du Peuple de l'Herbe en particulier.

En parallèle de ce projet, le Syndicat Mixte de la Seine et de l'Oise (SMSO) poursuit son étude concernant la réalisation d'un ouvrage de franchissement destiné aux piétons et vélos entre Poissy et Carrières-sous-Poissy au niveau de l'ancien pont de Poissy. Cet ouvrage desservira avantageusement le futur Parc en même temps qu'il reliera les centres urbains des deux villes.

> Les futurs aménagements du Parc

En février 2012, la Ville de Carrières-sous-Poissy et le Conseil général des Yvelines ont voté à l'unanimité un avant-projet. Cet avant-projet voté expose les futurs aménagements du projet de parc départemental sur la base d'une analyse des contraintes et potentialités du site (histoire du site, qualité des sols, potentiel écologique...). Il propose que l'aménagement du parc repose sur plusieurs points :

- l'agencement en trois secteurs (bande active, espace naturel central et berge de la Seine) permettant une transition progressive ville-nature entre la Seine, l'espace naturel et le front urbain tout en confortant le rôle du site au sein du corridor écologique de la Seine et dans les continuités paysagères de la boucle de Chanteloup,

- le développement de la thématique des insectes, afin d'offrir une dimension pédagogique, ludique et récréative au futur Espace Naturel Sensible. Pour ce faire, le projet de parc fera l'objet d'une scénographie identifiant les espaces et leur vocation,

- l'aménagement de la bande active, comme un quai de promenade (avec une piste cyclable et une continuité piétonne) entre les différents équipements prévus par la CA2RS (kiosques, jardins familiaux, aires de jeux...),

- l'aménagement d'une zone événementielle pour l'organisation occasionnelle d'évènements sportifs, culturels...,

- l'aménagement de zones de stationnements,

- la création de cheminements pour partie accessibles aux personnes à mobilité réduite,

- l'installation d'une gamme de signalétique et mobilier sur l'ensemble du parc, ainsi que de l'éclairage (uniquement sur la bande active),

- la création d'une grève alluviale, afin d'amener le public au plus proche du fleuve,

- des travaux de restauration écologique (création de hauts-fonds, de roselières et de zones humides en queues d'étangs, d'un réseau de mares, restauration de la ripisylve),

- la création d'écosystèmes fonctionnels épurateurs utilisant les plantes pour traiter si besoin des pollutions locales du sol,

- une programmation scénographique et numérique afin de rendre le projet innovant et de moderniser l'image des Espaces Naturels Sensibles du Département.

> Les acteurs du projet

L'acquisition foncière des 113 hectares de terrain est assurée par le Conseil général des Yvelines.

La maîtrise d'ouvrage est assurée par le Conseil général des Yvelines en ce qui concerne l'infrastructure paysagère et écologique du parc et par la Communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS) et la Ville pour ce qui concerne les émergences (maison du parc, aires de jeux, observatoire, guinguette, terrains de sport...).

L'EPAMSA assure la coordination des deux maîtres d'ouvrage au titre de la direction de projet de l'Opération d'Intérêt National (OIN) Seine Aval.

L'agence TER, paysagistes et urbanistes, a été retenue comme mandataire du groupement de maîtrise d'œuvre du Conseil général des Yvelines. Elle s'appuie sur une équipe composée des sociétés Infraservices (études techniques et infrastructure), Nez-Haut (programmation et scénographie), Ecosphère (génie écologique), Atelier d'Ecologie Urbaine (écologie urbaine et phytoremédiation) et Hydratec (hydrologie).

L'équipe de maîtrise d'œuvre de la CA2RS est composée du mandataire AWP et de HHF (architecte), EVP (études techniques et structures) et de Ginger (économiste).

> Le financement

L'aménagement paysager sera réalisé sous maîtrise d'ouvrage du Conseil général des Yvelines, pour un coût total de 14 900 000€.

La construction des émergences (maison du parc, aires de jeux, observatoire, guinguette, terrains de sport...) sera financée par la Ville et la CA2RS, à hauteur de 3 000 000€.

 


 
Plus d'info