• Carrières - 5
bandeau

L'État rejette l'arrêté anti-expulsion du Maire de Carrières-sous-Poissy : Eddie Aït regrette une décision qu'il juge « anti-sociale »

  Jeudi, 29 Mars 2012 10:07
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Le 19 mars dernier, Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional d'Ile-de-France, avait signé un arrêté anti-expulsion sur la Ville pour empêcher que des familles, souvent en grande difficultés, ne se retrouvent à la rue sans solution d'hébergement digne et durable. Dans un courrier adressé au Maire de Carrières, le Sous-Préfet de Saint-Germain-en-Laye a rejeté cet arrêté.

Depuis quelques jours, la trêve hivernale des expulsions locatives a pris fin. Quantité de personnes en grande difficultés économiques et sociales sont donc susceptibles d'être expulsions des logements qu'elles occupent. Pour prévenir de telles situations, Eddie Aït avait signé un arrêté suspendant les expulsions locatives de famille pour des raisons strictement économiques jusqu'à ce qu'une proposition de relogement digne et pérenne ait été proposée.

Dans un courrier en date du 22 mars, le Sous-Préfet de Saint-Germain-en-Laye, Monsieur Philippe Court, a refusé, au nom de l'Etat, l'exécution de cet arrêté.

« La prise de l'arrêté anti-expulsion était motivé par une volonté d'éviter que des situations de grande précarité ne viennent s'ajouter à la crise que nous traversons depuis 2008. L'Etat ne semble pas prendre en compte les difficultés de nos concitoyens. C'est une décision anti-sociale que je regrette » explique Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional d'Ile-de-France.

La Municipalité prend acte de cette décision mais entend poursuivre son engagement aux côté des plus démunis et rappelle son attachement aux valeurs républicaines de fraternité et de solidarité.


 
Plus d'info