• Carrières - 5
bandeau

Eddie AIT et la liste « Pour Carrières, notre ville, notre avenir » saisissent la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques (CNCCFP)

  Mardi, 04 Mars 2014 18:30
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Dans une lettre adressée ce jour à la CNCCFP, Eddie AIT, Maire de Carrières, ses colistiers et le mandataire financier de la liste « Pour Carrières notre ville notre avenir », attirent l'attention de son Président sur le soutien logistique et publicitaire que semble apporter une entreprise locale aux différentes listes d'opposition. La tête de liste et son mandataire financier précisent dans le courrier : « Au regard des articles L52-1, L52-8, L52-16 et L52-17 du code électoral, nous nous interrogeons sur la possibilité qu'à la société GEFICAR, qui exploite le magasin E. LECLERC SAINT-LOUIS, de :

- Permettre aux listes s'opposant à la majorité actuelle la distribution répétée de propagande pré-électorale dans l'enceinte de son établissement (dans le magasin, à l'entrée de celui-ci et dans son parking privé), y compris en y installant régulièrement des stands ;

- Ne pas autoriser, dans le même temps, l'utilisation de ses mêmes espaces et possibilités pour la liste de la majorité municipale « Pour Carrières, Notre Ville, Notre Avenir » ;

- Faire publier, à quelques jours du scrutin, un publi-reportage dans le quotidien régional « Le Courrier des Yvelines » en y attaquant la politique publique d'urbanisation menée par la majorité actuelle et en reprenant de fausses allégations colportées depuis plusieurs mois par les listes d'opposition ; ce même publi-reportage se trouvant être, du coup, un outil de communication utilisé par les listes d'opposition ;

- Participer, par toutes les actions résumées ci-dessus, à la campagne électorale, avec les moyens financiers inhérents à une entreprise et interdisant, de fait et compte-tenu du Code Electoral, à la majorité municipale d'y répondre par les mêmes voies et avec les mêmes moyens.

En conséquence, nous souhaiterions que puissiez nous faire part de votre avis sur le caractère légal des faits mentionnés ci-dessus dans le contexte de la campagne municipale actuelle ainsi que sur les incidences que ceux-ci pourraient avoir sur les comptes de campagnes des listes d'opposition. »

« La liste pour Carrières, notre ville, notre avenir », au service de l'intérêt général, dénonce les manipulations intellectuelles et rappelle les propos tenus par la Direction régionale de l'Enseigne LECLERC, le 7 janvier 2014, dans un courrier adressé au Maire de la ville (ci-joint) :

Extrait du courrier

En tout état de cause, en tant que Président de la Centrale SCADIF, je ne peux que rappeler notre profond attachement au respect du principe de neutralité en matière électorale, ce qui implique de notre point de vue que l'on ne puisse accepter la distribution de tracts électoraux dans l'enceinte de nos magasins.


 

Inscription2



Articles liés

Plus d'info