• Carrières - 5
bandeau

Conférence sur l'avenir de l'automobile dans les Yvelines

  Mercredi, 30 Janvier 2013 12:10
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Mardi 29 janvier, l'Espace Louis Armand accueillait une conférence organisée par le syndicat des métallurgistes, FO Métaux. En présence d'Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Île-de-France, de Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière, et de plusieurs élus, les échanges ont porté sur l'avenir de l'automobilie dans les Yvelines, les accords de compétitivité et les infrastructures départementales.

Voici le discours d'accueil prononcé à cette occasion.

Monsieur le Député,

Messieurs les Conseillers généraux,

Monsieur le Maire-Adjoint,

Monsieur le Secrétaire général de Force Ouvrière,

Monsieur le Secrétaire général de la Fédération Force Ouvrière Métaux,

Mesdames, Messieurs,

La Ville de Carrières-sous-Poissy est heureuse de vous accueillir à l'Espace Louis Armand pour votre conférence sur l'avenir de l'automobile dans le département des Yvelines, les accords de compétitivité et les infrastructures départementales.

Je voudrais tout d'abord saluer et remercier votre syndicat pour cette initiative.

Les syndicats sont à la base de la construction de notre modèle social. Il est important de rappeler que la société actuelle, telle que nous la connaissons, ne s'est pas construite du jour au lendemain, ni par hasard. Avant que la loi ne donne des droits aux salariés, il a bien souvent fallu lutter.

C'est grâce à la mobilisation de militants syndicaux, qui ont parfois perdu leur travail et leur carrière, que nous le devons. C'est à tous ces hommes et ces femmes, hier, à vous ici présents aujourd'hui, que nous devons une grande part de notre modèle social.

Dans les luttes syndicales pour la défense de l'emploi, vous jouez également un rôle fondamental. Vous veillez au respect du droit !

A ce titre, je me félicite de la décision de justice qui est venue rappeler, ce matin, ses obligations légales à PSA dans la mise en place de son plan de restructuration. Compte tenu du non respect d'un certain nombre d'obligations, ce Plan a été suspendu.

Cette décision a une portée symbolique forte et nous pouvons nous en féliciter.

Je suis particulièrement heureux de vous accueillir dans notre Espace Louis Armand de Carrières-sous-Poissy. Ceci pour plusieurs raisons.

La première raison porte sur l'importance de la filière industrielle automobile dans notre département, et en particulier ici, avec l'entreprise PSA installée sur Poissy et Carrières-sous-Poissy.

Le département des Yvelines est le premier département industriel en Île-de-France.

Près de 20% de l'emploi industriel salarié francilien est localisé dans notre département.

Le secteur industriel dans notre département se caractérise par un nombre élevé de grands établissements. En effet, 40% des entreprises industrielles franciliennes de plus de 1000 salariés sont installés sur notre territoire.

Dans ce contexte, si l'on tient compte de la famille des salariés de l'industrie automobile, plus de 80000 personnes sont concernées par cette industrie.

Dès lors, quand une entreprise du secteur ferme ou annonce des suppressions d'emplois, en tant que citoyen, mais encore plus en tant que Maire, je suis inquiet.

Derrière les postes supprimés, ce sont des administrés qui sont concernés, avec les dégâts sociaux que cela engendre pour leur famille et leur vie personnelle.

La seconde raison qui m'a conduit à vous recevoir ici, liée à la première, concerne l'empreinte ouvrière de la ville.

L'industrie automobile est liée à l'histoire de la ville. C'est d'ailleurs à ce titre qu'en 2010, nous avons signé une convention de coopération décentralisée avec la Commune Urbaine de Khénifra au Maroc. De nombreux ouvriers de l'industrie automobile, sur le secteur de Carrières, ont en effet été recrutés dans cette ville.

Dans le contexte actuel, il m'est apparu primordial de rappeler ce lien, non seulement pour afficher notre solidarité avec les salariés du secteur, mais aussi pour dire notre fierté d'accueillir sur notre territoire cette industrie.

Elle marque l'identité de notre territoire et nous souhaitons qu'elle puisse garder une implantation à Carrières.

Afin d'instaurer des liens forts et de confiance avec l'usine PSA, nous avons par ailleurs fait le choix de nommer un Conseiller municipal délégué à l'industrie automobile. Il est chargé d'assurer un lien continu entre la Ville et PSA et suit les évolutions avec attention.

Nous savons que ce qui nous rassemble aujourd'hui est lié à l'actualité.

Après PSA, c'est l'entreprise Renault qui vient, il y a quelques jours, d'annoncer un plan de réduction de ses effectifs, avec le non remplacement de plusieurs milliers de départs à la retraite. Le secteur automobile n'est malheureusement pas le seul concerné par ces suppressions de postes.

Face à la multiplication des mauvaises annonces concernant la situation économique de notre pays et l'augmentation du nombre de chômeurs, la Municipalité de Carrières a fait de l'emploi sa priorité pour 2013.

Dans le domaine de l'industrie automobile, pour faire face aux annonces de non renouvellement de plusieurs centaines d'intérimaires par la société PSA sur le site de Poissy, la Municipalité, en solidarité avec les salariés concernés, a adhéré à l'ACSIA, l'Association des Collectivités Sites d'Industrie Automobile.

Cette adhésion de combat nous permettra de faire face collectivement aux problématiques écologiques, économiques, politiques ou sociales liées à l'industrie automobile.

Consciente que le défi de l'emploi passe par de nouvelles filières et de nouveaux métiers, la Ville, avec la Communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine, a fait le pari de l'innovation et de l'avenir avec l'ouverture en septembre dernier de la Fabrique 21 et le soutien à la réalisation de la ZAC Écopôle Seine Aval, un parc d'activités dédié à l'éco-construction et aux éco-industries. A terme, cet Écopôle créera 2500 emplois.

Vous le savez, le Gouvernement est également mobilisé pour l'emploi. En juillet 2012, il a notamment annoncé un plan de soutien à l'industrie automobile.

Ce plan vise à encourager l'investissement dans les outils de production en France et faire de l'industrie automobile française le fleuron de l'innovation technologique et environnementale. Je pense bien évidemment aux véhicules électriques ou hybrides, mais pas uniquement.

Nous avons les talents, les compétences et les idées. Il nous faut investir pour les développer.

La compétitivité de notre économie repose sur la qualité du savoir faire, l'innovation, l'intelligence des entreprises, mais également sur l'implication des territoires.

Ce sont les collectivités locales qui aujourd'hui, réalisent, bâtissent, équipent le pays. Elles sont à l'origine de 70% de l'investissement public.

Ce sont les collectivités locales qui permettent aux politiques publiques décidées par l'Etat d'être traduites dans la réalité.

Travailler, se loger, apprendre, se cultiver, se déplacer... autant de préoccupations quotidiennes pour chacun d'entre nous.

A chacune de ces activités correspond un axe de mobilisation et d'action des pouvoirs publics et en tout premier lieu de la commune.

Carrières-sous-Poissy, comme d'autres collectivités, entend agir et se mobiliser pour maintenir l'emploi industriel sur son territoire.

Vous pouvez comptez sur notre engagement.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, d'excellents échanges.


 
Plus d'info