• Carrières - 5
bandeau

Commémoration du 68e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945: une cérémonie pour rendre hommage aux disparus de la Seconde Guerre Mondiale et célébrer la paix retrouvée de 1945

  Vendredi, 03 Mai 2013 14:19
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Mercredi 8 mai, à l'occasion du 68e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, Eddie Aït, Maire de Carrières-sous-Poissy et Conseiller Régional d'Ile-de-France, rendra hommage aux disparus de la Seconde Guerre Mondiale et célèbrera la paix retrouvée de 1945.

« Le 8 mai 1945, il y a 68 ans, grâce à l'union des Forces Françaises Libres, des mouvements de résistance intérieurs, de l'Armée d'Afrique et avec le concours précieux des armées alliées, l'Europe obtenait la capitulation de l'Allemagne nazie. Le 8 mai 1945 représente pour l'Europe et pour la France, la fin d'un conflit mondial engagé 6 ans plus tôt et qui entraîna notre continent au bord du gouffre.» Dimanche 28 avril, Eddie Ait, Maire, Conseiller régional d'Ile-de-France et 1er Vice-président de la Communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine (CA2RS) rendra hommage « à tous les combattants morts sur les champs de bataille et qui ont donné leur vie pour notre pays », au cours d'une cérémonie sur l'Esplanade des Droits de l'Homme et du Citoyen, en présence d'élus, d'anciens combattants et de Carriérois.

« Qu'ils aient été prisonniers, résistants, déportés ou engagés volontaires dans notre armée renaissante... Ceux qui sont revenus et se trouvent parmi nous portent encore dans leur corps et dans leur âme les blessures et les sévices de ces années noires. C'est aussi à cette France combattante, cette France qui ne renonça pas, cette France résistante à qui nous rendons hommage », indique Eddie Ait.

> Entretenir le souvenir et consolider l'amitié franco-allemande

« Au-delà de cette cérémonie, en tant que citoyen, il nous faut participer activement à la préservation du souvenir et à la valorisation du devoir de mémoire. Il nous faut aussi entretenir et protéger les liens d'amitié qui unissent la France et nos voisins d'Outre Rhin. Cette année, à l'occasion du cinquantième anniversaire du Traité de l'Elysée qui scellait l'amitié franco-allemande, notre Ville s'est mobilisée auprès des jeunes Carriérois », poursuit l'édile.

En effet, le Point Information Jeunesse (PIJ) et le centre socio-culturel Rosa Parks, deux structures municipales, se sont alliés pour proposer différents événements de janvier à mars 2013.

Ainsi, le 31 janvier, les jeunes ont pu participer à une soirée-débat autour du thème « L'Europe, histoire et opportunités », le 6 février, certains ont eu la chance d'aller encourager l'équipe de France de football face à l'Allemagne au Stade de France à Paris. Le 7 février, en lien avec Yvelines information jeunesse, une journée à la découverte de l'Europe était proposée aux élèves de l'école Giono et le 13 février, des jeunes Carriérois sont allés visiter la stèle du soldat inconnu à Paris.

Pour clore de mois consacré à l'amitié franco-allemande et à la découverte de l'Europe, le Point Information Jeunesse a proposé l'exposition « Berliner », réalisé par Baptise, une jeune Carriérois de 22 ans, lors d'un voyage à Berlin.

« Il était important pour notre Ville d'associer les jeunes générations à ces cinquante années d'une entente et d'une fraternité retrouvées entre nos deux nations. Une amitié essentielle à l'harmonie de l'Europe toute entière, qu'il faut défendre avec toujours plus de vigueur dans la période de crise que nous traversons.» conclut l'édile.


 
Plus d'info