• Carrières - 5
bandeau

Cérémonie des vœux aux Carriérois - 2012 '' L’avenir métropolitain de Carrières ne se prévoit pas, il se prépare ! ''

  Lundi, 16 Janvier 2012 15:42
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

DSC 0348Vendredi 13 janvier, Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional, entouré des membres du Conseil municipal, a présenté ses vœux aux personnalités et aux Carriérois lors d'une soirée qui s'est déroulée dans un contexte économique et social extrêmement défavorable au niveau national. En rappelant les actions de la Municipalité au cours de l'année 2011, Eddie Aït a réaffirmé son engagement pour la solidarité et présenté les nombreux projets de l'année 2012.

Plus de 500 personnes étaient présentes vendredi soir pour assister à la cérémonie des vœux aux personnalités et aux Carriérois à l'Espace Louis Armand. L'ensemble des Maires de la Communauté d'Agglomération des Deux Rives de Seine et Pierre Cardo, Président de la CA2RS, étaient présents ainsi que Catherine Tasca et Philippe Esnol, sénateurs des Yvelines, Arnaud Richard et Pierre Morange, députés des Yvelines, Jean-François Raynal, Vice-Président du Conseil général des Yvelines et Sandrine Grangambe, Conseillère Régionale d'Ile-de-France.

> Une cérémonie des vœux sur fond de crise

Après l'allocution des Conseil local de la Jeunesse et la projection d'un film rétrospectif sur l'année 2011, le discours d'Eddie Aït a été marqué par le contexte économique et social au niveau national. Il a ainsi rappelé le rôle primordial des collectivités locales pour faire face aux effets dévastateurs de la crise économique. « Nous, Maires de communes, élus locaux, sommes en première ligne pour mesurer les effets socio-économiques de la crise. Nous agissons comme des « infirmiers de la mondialisation » en soignant les maux du quotidien ». Face au désengagement de l'Etat de ses missions régaliennes, Carrières reste fidèle à ses principes de solidarité. Sécurité, éducation, politique en direction des familles, emploi... De nombreuses actions ont été menées en 2011 pour améliorer le quotidien des Carriérois dans un contexte particulièrement difficile. L'annonce de la perte du triple A est un signe de cette dégradation continue de l'économie française. Dans un contexte aussi difficile, la place d'une collectivité locale comme Carrières est d'une importance considérable.

« Pour répondre à une attente sociale toujours plus importante, l'équipe municipale s'est attelée depuis 2008 à utiliser deux leviers. La maîtrise budgétaire tout d'abord : plusieurs emprunts toxiques contractés par les municipalités précédentes ont pu être renégociés et sécurisés. Au total, plus d'un million d'euros ont été économisés. (...)Dans le même temps, la dette par habitant est passée de 260 euros en 2006 à 75 euros en 2011. Le second levier pour faire face à la crise est la méthode partenariale qui caractérise désormais le fonctionnement institutionnel de Carrières. Qu'il s'agisse de l'Etat, du FEDER, du Conseil Régional d'Ile-de-France, du Conseil Général des Yvelines, de la Communauté d'agglomération des Deux Rives de Seine, de l'EPAMSA, de l'EPFY, des bailleurs sociaux, d'entreprises privées... tous participent et financent à des degrés divers un grand nombre des projets sur la ville, une ville déterminée à faire face aux défis du Grand Paris.» a précisé Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional dans son discours.

Pour 2012, plusieurs projets seront menés. Quelques exemples : la création d'un RAM, d'un City Stade et d'une nouvelle aire de jeux, la rénovation complète d'une école, le lancement d'une étude sur la vidéo tranquillité, la réfection du Boulevard Pelletier, la mise en place du « Village de la Centralité » et la poursuite des actions en faveur de l'emploi et du logement.

> L'avenir de Carrières se prépare dès aujourd'hui

Malgré les difficultés du moment, les Carriérois peuvent envisager l'avenir avec optimisme grâce au renouveau urbain de leur ville. « Indubitablement, l'avenir de notre collectivité passe par le renouvellement de son visage urbain. ZAC Saint-Louis, ZAC des Bords de Seine, ZAC Ecôpole, ZAC Centralité, de nombreux projets urbains permettent de mesurer notre ambition partagée. Et plus encore que de renouvellement, c'est de création d'un centre urbain entier, d'une centralité, véritable éco-quartier, dont il s'agit à Carrières. Les délibérations liées au développement urbain et relatives aux différentes ZAC – Saint Louis, Ecopole, Bords de Seine et Centralité – ont toutes été adoptées à l'unanimité - majorité et opposition - du Conseil municipal de Carrières.» a expliqué Eddie Aït, Maire et Conseiller Régional.

> La ZAC Centralité en quelques chiffres, en quelques mots

47,4 hectares de superficie, 2800 logements à horizon 2023, plus de 27 000 m² de commerces, 38 000 m² d'activités, de services et d'équipements privés et 19 000 m² dédiés aux équipements publics. La Centralité, ce sera une Agora qui permettra de relier les différents quartiers entre eux. Cette place centrale sera constituée de services administratifs, de commerces et d'équipements. La Centralité permettra de requalifier la RD190 et de repenser dans son ensemble la desserte en transports en commun avec pour objectif la mise en place d'un transport à haut niveau de service. Il permettra de rejoindre rapidement la gare RER/SNCF de Poissy et de faire la part belle aux circulations douces. Parallèlement, le Syndicat Mixte de la Seine et de l'Oise mène une étude sur la réalisation d'une passerelle de franchissement de la Seine au niveau de l'Ancien Pont de Poissy et uniquement réservée aux circulations douces. Les équipements publics ne seront pas oubliés. Trois groupes scolaires de 16 classes (maternelles et élémentaires), une crèche d'une quarantaine de berceaux, une halte garderie, deux à trois Accueils de Loisirs, un cinéma et une salle multifonction viendront répondre aux besoins des nouveaux habitants et compléter l'offre de services aux publics à Carrières. « Le projet Une Centralité pour Carrières fera de notre ville le poumon du territoire des Deux Rives de Seine. Je sais que les Maires de la CA2RS perçoivent d'ores et déjà le bénéfice que notre bassin de vie en tirera. », ajoute Eddie AIT.

Le projet de Centralité et la création du plus grand parc récréatif et paysager des Yvelines à horizon 2015 sont les projets-phares du renouveau de Carrières. 2012 sera l'année qui marquera véritablement le début des chantiers et concrétisera les efforts de la Municipalité pour faire de Carrières une ville pleinement ancrée dans le XXIème siècle. Car « L'avenir métropolitain de Carrières ne se prévoit pas, il se prépare ».

DSC 0040DSC 0234DSC 0266DSC 0377


 
Plus d'info