• Carrières - 5
bandeau

Carrières-sous-Poissy : dans l'intérêt des administrés, La Poste contrainte de revoir son dispositif en Zone urbaine sensible !

  Jeudi, 16 Août 2012 16:22
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

A l'issue d'une réunion qui s'est déroulée à la Sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye, ce jeudi 16 août, en présence du Sous-préfet des Yvelines, Philippe COURT, de représentants de la Police Nationale et de La Poste et d'Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France, La Poste a été contrainte, dans l'intérêt des administrés, de revoir son dispositif de distribution des colis et recommandés sur le territoire communal. Le service en Zone Urbaine Sensible (ZUS) devrait reprendre progressivement et partiellement à partir du lundi 20 août.

Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France, précise : « Je me félicite de l'intervention du Sous-préfet qui a su rappeler à La Poste ses obligations - telles que définies dans les articles L1 et suivants du Code des postes et des communications électroniques - d'assurer un service universel postal sur l'ensemble du territoire,. La reprise de la livraison des colis et recommandés est actée. C'est une bonne nouvelle alors que la Municipalité ne cesse donc de se mobiliser pour offrir aux Carriérois des services publics de qualité et de proximité. »

En effet, depuis plusieurs semaines, les colis et recommandés adressés aux habitants de la ZUS de Carrières étaient avisés d'office. Après plusieurs réclamations, La Poste avait expliqué dans un courrier que les recommandés ou colis n'étaient plus distribués en zone urbaine sensible. Informé de cette situation, Eddie Aït avait interpellé la Direction de la Poste et souligné le caractère « indigne et discriminatoire » de ce dispositif. Une action en justice était également envisagée.

Lors de la rencontre en Sous Préfecture, les difficultés rencontrées par les postiers dans l'exécution de leur mission ont été évoquées. La Poste a ainsi parlé principalement de difficultés d'accès aux boîtes aux lettres. Concernant la sécurité des agents, les représentants du Groupe La Poste ont reconnu qu'aucune plainte ni aucune main courante n'avait été déposée en raison d'incivilités et de vols dans le quartier depuis plus de trois ans. L'argument de la sécurité des agents, invoqué par la Direction, dans un premier temps, pour justifier ses pratiques à Carrières-sous-Poissy, n'était donc plus recevable.

En parallèle de la réunion, le cabinet de Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du Ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, s'est également saisi du dossier.

Parmi les décisions actées, La Poste sera désormais intégrée à la Cellule de veille mise en place par la Municipalité. Cet organe d'échanges regroupe différents acteurs du territoire parmi lesquels des représentants de la police municipale, de la police nationale, des pompiers, des bailleurs sociaux, des services municipaux (Politique de la Ville, Gestion Urbaine de Proximité, CCAS), de la prévention spécialisée et des collèges de la Ville. Il se réunit régulièrement pour faire le point sur différents situations rencontrées sur le territoire.

Un travail partenarial sera également mis en place avec les bailleurs sociaux de la Ville afin de résoudre les difficultés d'accès aux boîtes aux lettres évoquées lors de la rencontre.

Enfin, la distribution des colis et des recommandés reprendra progressivement et partiellement à partir du lundi 20 août. Un nouveau système de distribution et des aménagements d'accessibilité devront être conduits avant une reprise totale du service.

« Nous entendons rester vigilant afin que la même qualité de service postal soit offerte aux Carriérois sur tout le territoire communal. La Municipalité est mobilisée pour la défense des administrés et de l'accès au services publics. Dès 2008, nous avons d'ailleurs été à l'initiative de la création d'un Comité consultatif local pour la préservation du service public postal. » explique Eddie Aït.


 
Plus d'info