• Carrières - 5
bandeau

A 104 : c’est ni fait, ni à faire !

  Vendredi, 22 Juillet 2011 09:10
Communiqués / Carrières-sous-Poissy
Eddie AIT, Maire de Carrières-sous-Poissy, Conseiller Régional d’Ile-de-France, membre fondateur du Comité des Maires contre l’A 104, précise :

«  Suite aux récentes déclarations de Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, l’A 104 fait à nouveau l’actualité.

Aussi, je tiens à rappeler avec force les positions et les exigences du Comité des Maires contre l'A104 (regroupe les villes d’Achères, de Carrières-sous-Poissy, de Conflans-Sainte-Honorine, de Maurecourt, d'Orgeval et de Poissy) : annulation du Tracé vert retenu en octobre 2006 et refus de tout tracé en zone urbanisée, levée des emprises foncières, mise en œuvre d'une politique de transports publics à haute qualité de services en Ile-de-France et développement du transport fluvial et du fret ferroviaire. Ensemble, nous avons la ferme volonté de protéger les riverains menacés (le tracé de 22 km concernerait 200 000 riverains) et de garantir la santé publique en luttant contre la pollution routière (circulation estimée à 120 000 véhicules par jour dont 20 % de poids lourds). L’ A 104, c’est ni fait ni à faire ! »

Pour Eddie Aït, le projet A104 va à l'encontre des projets de développement et d'aménagement portés à l'échelle nationale, notamment ceux impliquant le Grand Paris.

De plus, les contradictions sont nombreuses :

• Alors que le Grenelle de l'Environnement préconise un développement à grande échelle des transports alternatifs, l'Etat a réaffirmé, début 2009, sa volonté de réaliser l'A104 selon les modalités du tracé retenu. Le Conseil d'Etat a en effet rejeté le recours contre l'A 104 déposé par le Collectif de protection des riverains de l'autoroute A104.

• En octobre 2008, le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire avait signifié au « Comité des Maires contre l'A104 » que la construction d'autoroutes en milieu urbain n'était plus une priorité. En mars 2008, le Préfet de Région réunissait les Maires et acteurs publics concernés. A l'ordre du jour : l'avancement des études techniques engagées et le calendrier des étapes ultérieures...

• L'un des huit éco-quartiers franciliens pour lesquels l'Etat et la Région se sont engagés concerne directement le territoire de la Boucle de Chanteloup. Réalisée sur la base du « Tracé vert », l'A104 viendrait véritablement entailler le futur éco-quartier de la Boucle de Chanteloup, le vidant de tout son intérêt et de toutes perspectives de développement.

Au nom de la préservation du cadre de vie et du développement durable, Eddie Aït réaffirme son opposition au tracé retenu : « je me refuse à sacrifier notre environnement dans le cadre d'un plan de relance inadapté aux réels besoins de notre territoire qui est aujourd'hui - et à titre d'exemple - sous-équipé en transports urbains collectifs ».

 

Bien que conscient de la nécessité de doter le territoire de dessertes adaptées aux besoins des populations et conformes aux intérêts économiques, Eddie AIT confirme son soutien au Collectif pour la Protection des Riverains de l'Autoroute A 184 (devenue depuis l'autoroute A 104) et s'engage à participer pleinement à toutes les formes de mobilisation qui seront mises en œuvre (pétitions, rassemblements, campagne de communication...). Il décidera de la mise en œuvre prochaine d'une vaste campagne d'information et de sensibilisation sur Carrières sous Poissy à destination des riverains menacés.


 
Plus d'info