• Carrières - 5
bandeau

A 104 : à la demande d'Eddie Aït, le Président de la République saisit le Ministre du Transport sur le sujet

  Vendredi, 29 Juin 2012 13:42
Communiqués / Carrières-sous-Poissy

Quelques jours après l'élection de François Hollande, Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France, avait adressé un courrier au Président de la République au sujet de l'A104. Il y évoquait notamment les revendications portées par le « Comité des Maires contre l'A104 ».

Dans sa réponse François Hollande assure « de l'attention portée aux préoccupations exprimées, au nom du Comité des Maires contre l'A104, au sujet du projet actuel de prolongement de la Francilienne ». Il indique par ailleurs avoir transmis le courrier à Monsieur Frédérique Cuvillier, ministre délégué auprès de la Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, afin qu'il examine ce dossier avec soin.

« Je sais que François Hollande est attentif aux préoccupations portées par le Comité des Maires contre l'A104 et qu'il a saisi les enjeux liés à l'aménagement et la desserte de notre territoire » explique Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France. « Nous saurons rester vigilants pour que le projet de tracé actuel soit définitivement abandonné » ajoute-t-il.

Enfin, François Hollande dit avoir pris note de l'invitation d'Eddie Aït, Maire et Conseiller régional d'Ile-de-France, à effectuer une visite à Carrières-sous-Poissy lors d'un prochain déplacement dans les Yvelines.

> Le Comité des Maires contre l'A104 en quelques mots

Depuis sa création en 2008, le Comité des Maires contre l'A104 - qui regroupe les villes d'Achères, de Conflans-Sainte-Honorine, de Maurecourt, d'Orgeval, de Poissy et de Carrières-sous-Poissy - a interpellé tous les pouvoirs publics concernés par le projet et a organisé plusieurs réunions publiques afin de sensibiliser et de mobiliser les populations, avec la participation du COPRA184 (Collectif pour la Protection des Riverains de l'A104).

Le Comité demande notamment :

- l'annulation du Tracé vert retenu en octobre 2006 et refusons tout tracé en zone urbanisée,

- la levée des emprises foncières,

- la mise en œuvre d'une politique de transports publics à haute qualité de services en Ile-de-France,

- le développement du transport fluvial et du fret ferroviaire.


 
Plus d'info