• Carrières - 5
bandeau

Discours prononcé par Eddie AIT lors de sa remise de l'ONM.

  Lundi, 09 Mars 2015 10:21
Actualité / Carrières-sous-Poissy

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

Au moment où je suis reçu dans l'ordre national du mérite, je tiens à vous renouveler l'expression de ma profonde gratitude.

Vous êtes très nombreux à remplir ce salon et je vous remercie tous d'avoir fait le déplacement.

Votre présence me touche.

Avant de commencer la longue liste des remerciements plus personnels que je ferai pour les honneurs qui me sont faits aujourd'hui, je voudrais adresser mes remerciements aux décisionnaires, et en particulier à Madame la Ministre de la Culture et de la Communication, qui ont choisi à travers moi de célébrer les mérites qui me sont reconnus.

Je vous remercie, Cher Jean-Paul, Cher Philippe, des propos que vous venez de formuler à mon égard, j'en suis honoré, et particulièrement ému.

Je vous remercie, Cher Jean-Paul, pour l'aide importante apportée à la réussite de cette initiative. J'associe deux amis à l'hommage qui m'est rendu ce soir, Daniel GUERIN et Abdelhak KACHOURI.

Je remercie à nouveau mon parrain, Cher Philippe COURT, qui m'a baptisé Chevalier en me décorant de cette très belle étoile à six branches doubles, m'accueillant ainsi dans une confrérie que, lui, connaît depuis un certain temps.

Cette distinction m'honore mais elle m'oblige aussi à travailler avec plus de ferveur encore à la promotion des valeurs de citoyenneté, de civisme et de civilité.

Je partage aussi l'honneur qui m'incombe avec toutes celles et tous ceux qui ont accompagné ma vie et plus particulièrement, avec mon ami, Anthony, présent ce soir. En effet, mon engagement a conduit inévitablement à une intrusion de mon activité dans ma vie personnelle. Je profite donc de ce petit discours pour le remercier publiquement d'avoir accepté un compagnon moins présent, moins attentif qu'il aurait pu l'être.

Ma pensée va également à ma famille, à ma sœur et à mes frères. Dernier d'une fratrie de six, j'ai connu l'amour, les turbulences et l'exubérance d'une famille nombreuse.

Alors, une remise de décoration est souvent l'occasion pour le récipiendaire de dresser un point d'étape de ses engagements politique, citoyen et professionnel.

Carrières-sous-Poissy aura occupé une place immense dans ce qui constitue encore aujourd'hui un engagement désintéressé.

Suite à la défaite électorale de mars 2014, j'ai fait le choix de la réflexion à celui de l'impulsion.

Léon Blum disait que l'ingratitude est un droit du suffrage universel. Un score ne s'apprécie pas avec des sentiments affectifs. Il se constate et se respecte parce qu'il exprime un choix et une volonté citoyenne.

A titre personnel, je défends toujours les projets quand j'ai la conviction qu'ils servent l'intérêt général et l'intérêt de la ville. J'ai pu m'y prendre mal mais je ne renie rien. Quand je regarde le chemin accompli, je constate que beaucoup de réalisations sont aujourd'hui plébiscitées et personne ne se risquerait à les remettre en cause.

J'ajoute qu'un Maire ne peut pas être un responsable hésitant ou balloté par le dernier qui a parlé. J'assume complétement cette approche du mandat au risque qu'il soit un inconvénient sur le plan électoral.

Je me suis interrogé sur ce point : et si j'en avais fait trop ?

N'ai-je pas lancé trop de projets à la fois, entrainant une addition d'inquiétudes et bousculant trop d'habitudes. J'ai voulu redonner du mouvement à la ville.

Alors, je suis fier du bilan de toutes ses années.

Fier d'avoir contribué à la transformation et à la modernisation de Carrières-sous-Poissy. Je remercie à cette occasion les nombreux Carriérois, bailleurs sociaux, aménageurs, entreprises et promoteurs privés présents ce soir.

Fier d'avoir renforcé la communauté d'agglomération dans ses compétences et son fonctionnement.

Merci, cher Philippe TAUTOU de la confiance qui m'a été accordée.

Ensemble, nous avons initié la première fabrique numérique des Yvelines au sein du Château Vanderbilt. Un équipement culturel aujourd'hui reconnu dans toute l'Ile-de-France.

Je partage cette fierté avec toute l'équipe que j'ai animée et conduite pendant cette période. Elle avait la République et la ville au cœur. Merci à elle.

Désormais, une autre période de ma vie, politique, professionnelle et personnelle est ouverte.

  • Ici, au Conseil Régional d'Ile-de-France, aux côtés de Jean-Paul HUCHON et des collègues élus, en charge de la modernisation de l'action publique régionale. Une délégation majeure qui vient confirmer le talent des agents territoriaux et rappeler notre capacité d'adaptation face aux défis imposés par les changements institutionnels et les attentes de nos concitoyens.
  • Là-bas, au Parti Radical de Gauche, avec notamment Muriel GUENOUX et les élus de mon Groupe, pour défendre, toujours avec force et vigueur, la laïcité et mettre en œuvre les promesses républicaines.
  • Plus loin, au sein de de l'Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix, l'AFCDRP. Une organisation internationale qui agit, aux côtés des Maires d'Hiroshima et de Nagasaki, pour un monde plus juste. Je salue la présence ce soir de son Délégué général et de ses Excellences et représentants des Républiques d'Algérie, de Côte d'Ivoire, de Chine et de Maurice. Merci, Messieurs les Consuls, Conseiller et Chargé d'affaires.
  • Plus près, en présidant le Conseil d'Administration d'ARCADI, l'agence culturelle de la Région Ile-de-France. La culture est un mouvement qui pousse à nous dépasser. Avec la mise en place des Médiateurs culturels dans les lycées et les universités nous favorisons l'éducation artistique et culturelle. La culture est le ciment du pays Dans une période de crise morale comme la nôtre, l'art peut donner du sens à nos vies. Chaque enfant doit pouvoir disposer d'une formation en histoire des arts mais aussi d'un éveil de la sensibilité et de la pratique artistique, sans oublier les rencontres avec les artistes. C'est une idée essentielle.
  • Et enfin, au sein de la RATP désormais, comme chargé de mission au sein de l'entité « Innovation et Développement Durable », au cœur des enjeux liés à la lutte contre le réchauffement climatique. Un nouveau défi mais déjà de belles rencontres et la découverte d'une entreprise riche de ses agents et des métiers qui la composent. Merci à Pierre et Sophie de leur présence ce soir qui me touche particulièrement.

Alors, Mesdames, Messieurs, chers amis, je vous suis à tous vraiment très reconnaissant d'avoir été les acteurs de mon épanouissement.

Responsables, collègues élus, famille, amis, je souhaite partager avec vous tous cet honneur qui m'est fait aujourd'hui car c'est à vous tous aussi que je dois cette chance.

Cette distinction me remplit de joie, et puisque que l'on me fait cet honneur, je n'ai qu'une seule envie, celle de continuer.

Je vous remercie.


 

Inscription2



Articles liés

Plus d'info