• Carrières - 5
bandeau

Conseil municipal du 4 avril 2014 - Intervention d’Eddie AIT Maire de Carrières-sous-Poissy de 2008 à 2014

  Vendredi, 04 Avril 2014 19:00
Actualité / Carrières-sous-Poissy

Vous retrouverez ci-dessous le discours qu'aurait prononcé Eddie AÏT, Maire de 2008 à 2014 de Carrières-sous-Poissy, si Christophe DELRIEU, nouveau Maire , n'avait pas honteusement bafoué son droit d'expression lui interdisant de prendre la parole lors du Conseil municipal d'installation de la nouvelle équipe municipale.

Mesdames, Messieurs, chers Collègues,

C'est avec une certaine émotion que je m'adresse à vous à l'occasion de l'installation de ce nouveau Conseil municipal.

Dimanche 30 mars, la liste « Pour Carrières notre ville notre avenir » que j'ai conduit est arrivée deuxième - 85 voix d'écart avec ceux qui, désormais, doivent assurer la gestion de la commune.

Ce faible nombre de voix, qui nous prive et prive les Carriéroises et les Carriérois de la possibilité de poursuivre l'action engagée, constitue, pour tous une réelle déception.

Car, nous sommes fiers du chemin parcouru depuis mars 2008.

En collaboration avec les employés municipaux, reconnus pour leur engagement et leur professionnalisme, et en seulement 6 ans, nous avons ensemble fait ce qui n'avait jamais été fait par les précédentes équipes municipales.

Nous avons mis notre Ville sur la voix de la modernité et considérablement amélioré la qualité de vie dans chacun de nos quartiers.

Nous avons sorti Carrières de son isolement et de la rubrique des faits divers.

Avec la Région, le Département, la communauté d'agglomération et nos partenaires, nous avons initié des projets majeurs pour notre territoire, à l'image notamment de l'Ecoquartier Carrières centralité et du Parc du Peuple de l'Herbe.

Tous ces projets qui assurent le développement maitrisé et raisonnable de notre Ville, nous les avons conduits dans la transparence et la concertation avec l'ensemble des acteurs locaux et l'ensemble des habitants.

Dans le même temps, nous avons créé et renforcé les services publics pour protéger nos concitoyens et notamment les plus fragiles.

En parallèle, nous avons assaini les finances publiques locales.

Nous avions hérité d'une situation d'endettement particulièrement critique avec 13 millions d'euros d'emprunts toxiques contractés de façon irresponsable.

Une situation aujourd'hui renversée et des emprunts toxiques progressivement sécurisés.

Enfin, à celles et ceux qui ont aboyé durant la campagne que les excédents de la ville étaient en berne, je les informe qu'ils sont aujourd'hui de 4 260 715 euros.

Des mensonges à répétitions qui ont caractérisé une campagne délétère, au ton ordurier.

Autant de manipulations, de manœuvres et d'irrégularités qui ne resteront pas sans suite.

Notre liste a déposé, hier matin, auprès du tribunal administratif, un recours en annulation du scrutin.

Dans l'attente de cette décision de justice, il vous revient de mettre en œuvre l'ensemble de vos promesses officielles et officieuses faites aux Carriérois.

De notre côté, nous poursuivrons, avec les Carriérois toujours, notre mobilisation pour éviter le retour en arrière de notre Ville et pour empêcher son déclin désormais annoncé.

Je vous remercie.


 
Plus d'info